Comment conduire sur la neige en hiver et bien équiper son véhicule ?

L’hiver arrive à grands pas et les conditions météorologiques commencent à se dégrader : froid, neige, verglas, etc. Chaque hiver, les automobilistes cherchent à se préparer au mieux afin de limiter les risques au volant. Voici donc quelques conseils pour savoir comment rouler sur la neige en hiver et quels sont les équipements indispensables à avoir pour prendre la route en toute sécurité !

Bien préparer son véhicule et ses pneus

Avant tout départ, il faut s’assurer que la visibilité du véhicule est optimale. Lorsque l’hiver s’installe, pensez à bien dégivrer et déneiger vos vitres ainsi que vos rétroviseurs et vos feux. Pensez à déneiger votre toit pour éviter les éventuelles chutes de neige pendant la conduite ou lors du freinage du véhicule.

En préparant votre véhicule, il faut aussi penser à dégivrer vos essuie-glaces en enclenchant l’aération dans la direction du pare-brise.

Concernant vos pneumatiques, sachez que lorsque la température descend en dessous de 7°C, la gomme des pneus été durcit, entraînant ainsi une perte d’adhérence. Il est donc recommandé de se munir de pneus hiver, ou pneus neige. Selon vos itinéraires, il est également conseillé de se munir de chaussettes à neige ou bien de chaînes à neige. Il est important d’ajuster la pression des pneus selon les recommandations du constructeur. 

Attention : si vous décidez d’installer des pneus neige, il faut le faire sur les quatre roues chez un garagiste.

Enfin, été comme hiver, soyez attentif à votre chargement, votre état physique et à votre itinéraire que vous aurez préparé en amont afin de ne pas être distrait sur la route.

Au moment du démarrage

De nos jours, de nombreux véhicules possèdent des aides à la conduite qui peuvent être très utiles afin de faciliter votre conduite. L’ESP (anti-patinage) par exemple, permet de corriger la trajectoire de la voiture dans les virages et éviter les dérapages. Toutefois, c’est un outil qui peut poser problème au moment du démarrage, surtout sur sol verglacé puisqu’elle peut bloquer les roues avec sa fonction anti-patinage et empêcher le démarrage. Afin d’éviter cela, il est conseillé de désactiver l’ESP au démarrage du véhicule. Cela vous aidera à avancer et donnera plus de puissance aux roues. Une fois la voiture en marche, vous pouvez activer de nouveau l’ESP.

Adapter sa conduite 

Sachez que la distance de freinage sur la neige est multipliée par 4 ! Il faut donc adapter sa vitesse et sa distance de sécurité avec les autres usagers. Évitez au maximum les mouvements brusques et essayez, dans la mesure du possible, de rouler à bas régime et de passer les vitesses le plus tôt possible pour réduire les pertes d’adhérence.

Maîtriser le freinage

Le freinage est sans doute l’une des choses les plus délicates à gérer sur route enneigée ou sur du verglas. Un freinage trop brusque pourrait vous faire perdre le contrôle de votre véhicule. Il faut donc regarder loin devant afin d’anticiper plus facilement les mouvements sur la route et le moment où vous devrez freiner, ce qui vous permettra de vous arrêter en douceur sans bloquer les roues.

Si vous sentez votre voiture déraper ou perdre en adhérence, ne freinez surtout pas. A vitesse réduite, débrayer et relevez doucement l’embrayage une fois la voiture immobilisée.

Si vous vous trouvez en descente, pour limiter la prise de vitesse, utilisez le frein moteur pour ralentir.

Mettre des chaînes ou un équipement homologué

Si vous conduisez sur une route très enneigée, vous aurez besoin d’équipements spéciaux. Il peut s’agir de chaîne à neige ou de chaussettes à neige. Il est recommandé de les mettre lorsque vous sentez une perte d’adhérence. Toutefois, il ne faut pas trop attendre avant de les poser sous peine de vous retrouver immobilisé dans la neige.

Ce sont des équipements utiles et sécurisant. Cependant, dans le cas des chaînes à neige, elles doivent être montées sur des aires de chaînage et ne peuvent rouler que sur de la neige. Cela signifie que si un bout de route est sur bitume sec, il vous faudra déchainer votre véhicule.

L’autre alternative est la chaussette à neige, bien que plus simple à la pose, elle a tendance à se déchirer facilement sur bitume sec. En outre, contrairement aux chaînes à neige, elles ne sont pas toutes autorisées à être utilisées sur les routes régies par le panneau B26. 

En effet, certaines routes exigent un équipement spécial pour rouler, soit des pneus hiver et/ou des chaînes à neige ou autre équipement homologué. Et bonne nouvelle ! Il existe un équipement homologué pour rouler sur sols enneigés et verglacés ainsi que sur bitume sec, et sur les routes avec un panneau B26 et qui, en plus, se monte facilement en 5 minutes. Ce sont les sur-pneus antiglisse Musher ! Ces chaussettes à neige, plus robustes que des chaussettes à neige classiques, vous permettent de rouler sur sols secs jusqu’à 150 km et sur routes enneigées jusqu’à 50 km/h

Et parce que le progrès ne s’arrête jamais, Musher a conçu un nouveau dispositif antidérapant qui parfaitement conforme à la norme EN 16662-1:2020 vous permettant de rouler jusqu’à 150 km sur bitume sec. Ainsi, vous pourrez partir sillonner les routes enneigées sereinement.